Without the masses rising up to support them, they accept that the uprising's failure is inevitable and so Enjolras tells all the women and fathers of children to return to their homes, since they will only die if they remain at the barricades.

On the Complete Symphonic Recording, this song is mislabeled "Building the Barricade". "Rue Plumet – In My Life", referred to on most recordings as simply "In My Life", is among the better-known songs from the musical. - Enjolras, GRANTAIRE, étudiants et Mendiants, Dans ma vie - Cosette, Valjean, Marius et Éponine, Un cœur plein d'amour - Marius, Cosette et Éponine, L'attaque de la rue Plumet - Thénardier, voleurs, Éponine, Marius, Valjean et Cosette, Un jour plus - Valjean, Marius, Cosette, Éponine, Enjolras, Javert, Thénardier, Thénardier et Compagnie, Au Barricade (sur ces pierres) - Enjolras, Javert, Marius, Éponine et Valjean, Construire la Barricade (sur ces pierres) - Enjolras, étudiants et officiers de l'armée, Little People - Gavroche, étudiants, Enjolras et Javert, Une petite chute de pluie - Éponine et Marius, Nuit de l'Angoisse - Enjolras, Valjean et étudiants, La première attaque - Enjolras, Grantaire, étudiants, Valjean et Javert, La deuxième attaque (la mort de Gavroche) - Enjolras, Marius, Valjean, Grantaire, et des étudiants Gavroche, La bataille finale - officier de l'armée, Grantaire, Enjolras et étudiants, Chaque jour / Un cœur plein d'amour (Reprise) - Cosette, Marius et Valjean, Confession de Valjean - Valjean et Marius, Soudain (Reprise) - Marius et Cosette (seul film 2012), Mariage - chorals clients, Thénardier, Marius et Thénardier, Mendiants à la fête - Thénardier et Thénardier, La mort de Valjean - Valjean, Fantine, Cosette, Marius et Éponine: Epilogue, Finale: Entendez-vous les gens chantent (Reprise) - complète de l'entreprise.
The "Work Song" flows from the "Overture", the former opening with a choir of imprisoned men singing a melody later used in "Look Down" but eventually becoming a dark duet between the prisoner Jean Valjean and the guard Javert. The song name is a mixture from the Café Musain, which was their favourite meeting place in the book and their name, "La Société des Amis de l'ABC" (literally in English, the Society of Friends of the ABC). « On My Own » est apparu dans de nombreux événements célèbres en dehors de Les Misérables , par exemple: « Au Barricade », aussi appelé « Retour à la Barricade », commence par une reprise instrumentale de la « Rouge et Noir » et une reprise chantée du « Sur ces pierres » de thèmes musicaux. Mme Thénardier verbally abuses Cosette, orders her to fetch some water from a well, praises her daughter young Éponine (a silent role), and again refers to Cosette (after Éponine points to her to show she did not leave), warning that she never asks twice. 25 December 2012; 45 songs; Follow. In the stage show, a doctor shortly informed Valjean of Fantine's death and Valjean asked three days to fetch Cosette, which Javert refuses. La réaction de Marius à sa mort dans la comédie musicale est tout à fait différente de celle du roman; dans le livre, Marius ne se soucie pas vraiment beaucoup sur Éponine, alors que dans la comédie musicale qu'ils sont dépeints comme des meilleurs amis, et lui et ses camarades pleurent sa mort, « la lutte en son nom », Marius étant assez dévasté par son meilleur la mort d' un ami , même pleurer tout en tenant dans ses bras, et en refusant de se laisser aller quand ses camarades tentent de prendre son corps loin, et refusant le confort de Enjolras, et en continuant à pleurer sur l' être disparu à jamais son meilleur ami. It is the finale to Act 1. Fantine et Éponine viennent à lui souhaiter la bienvenue dans le salut. "The Bargain" and "The Waltz of Treachery" are two intertwined songs. « Stars » est l' une des deux chansons principales réalisées en solo par Javert. 1980 Version originale française - Une strophe de celui - ci se trouve dans la chanson, 1999 Cathédrale Version Espagnole - Cette chanson est connue sous le nom. It is important for plot, introducing Gavroche, Enjolras, Marius, the adolescent Éponine, the adolescent Cosette, and the plight of the working poor; it flows directly into "The Robbery". It is a reprise of the "Master of the House" theme. In it, Thénardier describes his robbing the dead bodies from the battle at the barricades and justifies his actions by saying that somebody has to "clean them up...as a service to the town". 1991 Paris Version Revival - Cette chanson a été coupé de l'enregistrement.